2C2A, méthode d’équitation

“Performer, c’est pouvoir optimiser sans dégrader”

Julie Lavergne

Vous êtes cavaliers amateurs, sportif ou enseignant et vous désirez faire progresser votre équitation ? Notre centre équestre près de Melun en Seine-et-Marne vous offre l’opportunité d’approfondir vos connaissances, apprendre les règles de la biomécanique équestre et enrichir vos savoirs en éthologie, et ce, grâce à notre méthode 2C2A.

Issue de l’enseignement du Dr Pradier, vétérinaire, cavalier et entraîneur, 2C2A est une méthode de travail holistique qui est à la fois biomécanique et éthologique. Ces dernières dimensions sont fortement liées.
 
Connue et appliquée par plusieurs cavaliers internationaux, notre méthode 2C2A est approuvée en partenariat avec différents vétérinaires et ostéopathes.
Ainsi, cette méthode garantit :
  • Une relation harmonisée entre le cavalier et son cheval
  • La création d’une équitation qui a du sens ;
  • La pleine jouissance de son corps et la justesse de sa locomotion pour le cheval ;
  • Le bien-être physique et mental du cheval ;
  • Du débourrage jusqu’au Grand Prix ;
  • Une adaptation à toutes les disciplines.

2C2A explications

La méthode 2C2A est structurée en 4 fondamentaux appelés observables :

  • la connexion
  • la cadence
  • l’attitude
  • l’amplitude

Les observables nous aident lors de l’entraînement du cheval à comprendre les limites et à les repousser : apprendre à comprendre son cheval, à identifier les messages qu’il nous envoie pour progresser dans le confort, dans le travail à pied ou monté.

Respect et confiance du cheval au quotidien et au travail, cela passe par une interaction issue d’un conformisme à l’inné du cheval .
L’accord des aides, à pied et à cheval doit être précis.
Un cheval connecté, “voyant vert” : fluidité, écoute, acceptation de tout ce que vous lui demandez
Cheval pas connecté “voyant rouge”: grincement des dents, fouaillement de la queue, déconcentration, fuite...”
Causes possibles : environnement, matériel, mauvais message de la part de l'humain, à pied ou à cheval
Conséquences : répercussions négatives sur le calme, la motivation, perte de fluidité, désorganisation, mauvaise entente générale
car pas bien dans sa tête et dans son corps. Le cheval est dépourvu de sens. Le cavalier abandonne ou s’énerve
Remèdes : vérifier votre positionnement, accord des aides à pied d abord, à cheval ensuite , vérifier également que votre cheval est
bien dans son environnement (lien sociaux, foin, sorties en pâtures..)
C’est le respect des allures et la détermination de la cadence idéale dans laquelle le cheval va optimiser son équilibre et gagner en amplitude. On parle donc de rythme et vitesse des battues. 
Cheval qui a une bonne Cadence : Le cheval est dans un rythme qui lui permet de fonctionner avec de l’amplitude, donc où il poussera en équilibre et suffisamment. Le cheval est conforme à l’allure : 4 temps le pas, 2 temps le trot, 3 temps le galop. La Cadence se stabilise lorsque le cheval améliore son physique par l’entraînement et y trouve du confort.
Cheval avec mauvaise cadence : cheval en sur Cadence/sous Cadence/pas conforme au rythme de l’allure
Causes possibles : les problèmes de cadences sont en lien avec la difficulté pour le cheval de se porter en avant et en équilibre, d’autant plus qu’il a un cavalier sur son dos. L’une des cause perturbatrice est donc le positionnement du cavalier, qui induit le cheval en erreur.
Conséquences : Le cheval préférera courir pour fuir le problème ou caler pour éviter de se confronter à un effort. En effet, c’est un effort au niveau des abdos, de la chaîne pectorale et du dos, que de se porter en équilibre et dans la poussée. Sans conscience de la cadence idéale, le cavalier poussera alors excessivement et en disharmonie avec le rythme de l'allure, et n’aboutira à aucune solution pour le cheval.
Remèdes : La stabilité de la Cadence est aussi en lien avec l’environnement. Il faudra alors que le cheval soit bien connecté à vos aides pour se référer à vous et non aux diverses situations extérieures. On voit donc l’importance d’un cavalier conscient de savoir quoi demander et comment pour que le cheval se sente à l aise avec vous.
La Cadence étant en lien directe avec l'équilibre et la poussée du cheval, si malgré vos effort vous ne parvenez pas à stabiliser votre cheval, c’est que les abdos et le dos sont insuffisants. Un renforcement musculaire est alors indispensable à travers une gymnastique adaptée qui aidera le
cheval à se tonifier et se muscler. Le cheval se connecte, il se calme, ou avance mieux, tout est plus fluide car il est en équilibre et dans la poussée. Le cheval se pose, se stabilise. Les problèmes d'impulsion diminuent tout comme les problèmes de fuite en avant (ou cheval qui chauffe), le comportement s’apaise. Le cheval déploie ses allures, il commence à amplifier.
Elle est déterminée par la nuque, le chanfrein et l’encolure. Stable et d’un angle tête-encolure légèrement au-dessus de la verticale, celle-ci
varie en fonction du degré de rassembler et de la condition physique du cheval. L’objectif est de pouvoir demander toutes les variations
d’attitude possibles en fonction de l’exercice recherché : de l'extension d'encolure à l'attitude de la nuque au point le plus haut.
Voyant vert : stabilité de l’attitude, cheval connecté, longueur suffisante de l’encolure peu importe le degré de rassembler. Une
attitude correcte aide à stabiliser les cadences car renforce le cheval dans sa ligne du dessus et donc aboutit à plus d’amplitude.
Voyant rouge : instabilité plus ou moins permanente, perte de connexion avec bien souvent contact main bouche très irrégulier. Pas d’amélioration de cadence ni d’amplitude
Causes possibles : bien vérifier votre position (alignement au dessus de vos pieds avec les bras devant vous). Bien souvent, en lien
avec la cadence, l’attitude instable ou disharmonieuse montre un cheval qui ne s'emploie pas bien dans son dos et ses abdos.
Conséquences : un cheval avec des problèmes d’attitude verra sa locomotion perturbée. On s'éloigne alors d’un idéal d’amplitude. Le
rapport main bouche est alors instable, anxiogène, et perturbera la connexion.
Remèdes : un cavalier au dessus de ses pieds.
Reconnectez vous avec votre cheval en clarifiant les aides de la main, jusqu'à ce que
le cheval ait confiance, qu’il sente que si vous intervenez, votre intervention lui apportera bien être locomoteur.
On associera souvent les demandes faites avec la main, avec l’appui d un exercice favorisant la tension du dos et la remontée des abdos pour éviter toutes défenses en lien avec un inconfort physique.
C’est un objectif à atteindre et à ne pas perdre de vue, appelé aussi juge de paix. Si le cheval est ample c’est qu’il est dans une bonne cadence, avec les bonnes attitudes, alors le cavalier et le cheval sont parfaitement connectés.
L’aboutissement est un cheval rassemblé, stable, dans des cadences lentes et régulières, avec une encolure longue, un chanfrein en avant de la verticale, la nuque le point le plus haut, avec les plus grandes amplitudes. Garder la notion d’amplitude en tête va guider vos actions au quotidien.
Voyant vert : Que vous soyez cavaliers de cso, de dressage, ou que vous préfériez juste travailler sur le plat, l’amplitude est la garantie que
votre cheval est à l’aise avec ce que vous lui demandez. Le cheval se plaît dans ses allures : il y a donc harmonie.
Voyant rouge : On voit un cheval qui a tous les autres voyants allumés également, donc bien souvent : une attitude instable, un chanfrein soit trop en arrière soit en avant, une cadence trop rapide, ou trop lente ne permettant pas l’amplitude idéale, et donc une déconnexion du cheval.
Causes possibles : souvent un manque de conscience de ce que sont les autres observables, et une position non adaptée à la recherche des amplitudes. Le cavalier gêne le fonctionnement du cheval, ou ne lui donne pas l’envie d’amplifier.
Conséquences : perte de sens, de but, le cheval s'ennuie. Le cheval n’a plus d’intérêt. Son seul intérêt étant de se sentir bien en mouvement.
S’il se sent inapte, dégradé, car dans une situation le mettant dans des petites amplitudes, sans pouvoir exprimer sa locomotion, alors il se déconnecte en fuyant vos demandes, ou en paraissant. On s’éloigne donc de l’entente homme-cheval
Remèdes : impliquez votre corps pour aider le cheval à développer ses allures. Renforcer le physique pour l’aider à se révéler. Avoir ce but d’amplitude dès que vous êtes avec votre cheval.

2C2A, en pratique

“Finalement, il n’y a plus de questions, c’est un cheminement guidé par l’observation, qui nous amène à conscientiser soi et le cheval. On en devient alors autonome”

Julie Lavergne

La méthode 2C2A est née suite à des années de recherche équestre sur le fonctionnement du cheval et du cavalier. J’ai mis en place cette méthode complètement en phase avec mon vécu équestre, de cavalière avant tout, dont 7 ans avec les conseils quotidiens de mon grand maître équestre, le docteur Pradier. 

Cette expérience a mis en lumière une certitude pour moi : le cheval est rassuré par un travail quotidien structuré et en phase avec son inné locomoteur. C’est à mon avis le seul vrai accès qui nous permet d’entrer dans le monde du cheval. 2C2A, c’est une philosophie, ma philosophie et celle que les chevaux m’ont validée par leur métamorphose.

2C2A, c’est une méthode, et donc un programme d’entraînement, une méthodologie que j’applique et valide au quotidien sur mes chevaux et cavaliers avec ces mots d’ordre: patience, persévérance et performance. Sans méthode, l’artistique prend le dessus. Le cheval se voit rassuré par un rythme, un protocole rassurant. C’est seulement une fois rassuré, bien dans son corps et sa tête que l’on peut tout faire de lui comme partenaire.

La méthode 2C2A vous propose, par le biais des observables, une quantité d’exercices à réaliser afin de parvenir à une entente avec votre cheval en fonction de vos objectifs. Chaque couple cheval-cavalier étant unique, il est important de mettre en place une phase d’observation pour être en mesure d’établir le plan d’entraînement : c’est ce que je nomme “Le diagnostic 2C2A.

A ce diagnostic, on associe un plan d’entraînement. Le plan d’entraînement est une chronologie d’exercices précis renforçant le cheval et l’installant progressivement dans les aides avec les moyens physiques nécessaires. On parle alors de la mise en place du contrôle sans faille, d’un contrôle durable. 

“Le mental du cheval est directement en lien avec son physique. J’ai pu aussi observer, comment, au fur et à mesure que le cheval gagne en forme physique par l’entraînement, son caractère évolue. Un cheval bien dans son corps et dans sa tête sera prêt à nous donner sans limite et avec envie”.

Julie Lavergne

Le programme d’entraînement à été conçu en différentes formules appelée les Accompagnements 2C2A, permettant à chacun de pouvoir y trouver sa formule

Vous souhaitez obtenir votre plan d’entraînement personnalisé? Vous souhaitez en savoir plus sur vous et votre cheval et vous habitez  à proximité de Melun, du Mée-sur-Seine, de Dammarie-les-Lys ou de Savigny-le-Temple? Rejoignez nos différents programmes d’accompagnement…

Vous souhaitez en savoir plus sur vous et votre cheval : cliquez ici

Vous souhaitez essayer la méthode 2C2A, cliquez ici.

Si vous souhaitez voir plus de vidéos illustrant la méthode 2C2A, rdv sur notre chaîne youtube vous y trouverez des exercices clés, démonstrations…

Pour plus de renseignements sur la méthode 2C2A, n’hésitez pas à nous contacter au 06.46.23.59.68.